Bruxelles, le 5 janvier 2019

​

​

Aux Cercles adhérents de Hannonia et à leurs membres

​

Projet d’un répertoire des gares en Hainaut

​

Voici quelques mois, Hannonia proposait à ses membres de publier un répertoire des gares en Hainaut. Le projet a été débattu lors de nos deux dernières assemblées (Rance, mars 2018, et Seneffe, octobre 2018) de manière à fixer les contours du chantier. Il y a été décidé de ne retenir que les bâtiments des voyageurs, appelés aussi des recettes, dont il demeure une trace visible, à l’exclusion des dépendances et des bâtiments des vicinaux. Se lancer dans l’inventoriage et la description de la totalité du patrimoine ferroviaire bâti présenterait en effet, le risque d’une entreprise titanesque dont on ne voit jamais le bout du tunnel…

Le 4 décembre dernier, un comité d’encadrement composé de Mme Thérèse Van den Noortgaete (historienne de l’art à l’AWaP, en charge de l’actualisation de l’inventaire du patrimoine hainuyer) et de MM. Pascal Delhaye (architecte à l’AWaP), Adrien Dupont (Hannonia, CRHA Ath, historien), Roland Holbrechts (Patrimoine ferroviaire et Tourisme, CHA Saint-Ghislain, retraité SNCB), Jean-Paul Hoyois (Hannonia, CA Mons, historien), Henri Maillard (haut fonctionnaire retraité du SPF Mobilité, Patrimoine ferroviaire et Tourisme, CRHA Soignies), s’est réuni dans les locaux de l’AWaP-Mons afin d’établir une ébauche de plan général de l’ouvrage (répartition alphabétique par entité communale) et de la notice type qui sera utilisée systématiquement pour chacune des gares. Nous insistons sur le fait que ce répertoire revêtira avant tout une dimension architecturale et patrimoniale. Pourquoi ?

Les concepteurs du projet n’ont pas souhaité s’inscrire dans une perspective de redites, de réchauffé ! Soit la réécriture d’une histoire des chemins de fer et plus précisément des sites des gares en Hainaut. Plusieurs travaux l’ont déjà largement abordée. Dans la plupart des cas, ils ont toutefois évité d’envisager les aspects architecturaux des bâtiments retenus par le présent projet.

Une première collecte d’informations s’impose. Pour ce faire, nous nous adressons donc à chacune des sociétés membres de Hannonia, et par elles à l’ensemble de leurs membres, les meilleurs acteurs de terrain qui soient! Peut-être se trouve-t-il parmi eux, de bons connaisseurs du sujet… Seule la collaboration du plus grand nombre permettra de mener le chantier à terme.

A cette fin, pouvons-nous vous demander de remplir la fiche signalétique ci-jointe (ou plusieurs en fonction du nombre des bâtiments de voyageurs se situant sur l’aire géographique de prédilection de chacun des cercles) accompagnée impérativement d’une ou deux photos, et de la renvoyer  au secrétariat général pour le 31 mars 2019 au plus tard ? Ces éléments constitueront une première base de données pour la poursuite d’un travail plus abouti.

​

En vous remerciant vivement,

​

Jean-Paul Hoyois, secrétaire général

Adrien Dupont, secrétaire adjoint

​

NB:

La fiche signalétique mentionnée ci-dessus est consultable sur le site de Hannonia: www.hannonia.be . De manière à procéder à un premier défrichage du terrain, une première liste des gares (répartition par entité communale) y est jointe: en vert, les gares toujours utilisées à des fins ferroviaires; en jaune, les gares situées sur des lignes en service, mais utilisées à d’autres fins (totalement ou partiellement); en bleu, les bâtiments qui existent encore sur des lignes desservies, mais sans halte pour les trains; en rouge, les bâtiments qui demeurent sur les lignes désaffectées. Il y manque probablement l’un ou l’autre bâtiment…